University College Cork

default picAnne Marie O’Hagan – chercheur principal (Senior Research Fellow), énergie marine renouvelable d’Irlande (Marine Renewable Energy Irlande (MaREI)), Institut de recherche environnementale (Environmental Research Institute), collège universitaire de Cork, Irlande (University College Cork, Irlande)

Email

Rôle dans le projet RiCORE: Groupe de travail 2: responsable du profilage des états membres autorisant des procédés et conciliation avec le chef des exigences légales de l’Union Européenne.

Le Dr. Anne Marie O’Hagan a plus de 15 ans d’expérience dans la recherche côtière et marine et est actuellement chercheur principal (Senior Research Fellow) au Centre MaREI, Collège Universitaire de Cork, Irlande (University College Cork (UCC, Irlande)). Ses recherches en cours sont focalisées sur la législation, les aspects politiques et environnementaux du développement de l’énergie provenant de l’océan et sur la manière dont ceux-ci peuvent être intégrés dans des systèmes de planification et de gestion. Le Dr. O’Hagan a été diplômée en science environnementale avant de réaliser un travail doctoral (Ph.D.) sur le cadre légal de la gestion des côtes en Irlande. Elle a ensuite achevé sa formation avec un diplôme en droit tout en travaillant sur la législation des projets concernant la mer à l’Université Nationale d’Irlande de Galway (National University of Irlande, Galway). Le Dr. O’Hagan a rejoint le Collège Universitaire de Cork (UCC) en 2007, où elle a travaillé initialement sur des projets nationaux et européens de gestion des côtes et d’adaptation au changement climatique de zones côtières. En 2009, elle a obtenu le prix de recherche sur l’énergie Charles Parsons (Charles Parsons Energy Research Award) financé par la prestigieuse Fondation sur la Science d’Irlande (Science Foundation Irlande (SFI), une initiative du gouvernement prévue pour promouvoir des potentiels dans des domaines de recherche clés. Elle poursuit son implication dans des projets multidisciplinaires incluant ceux focalisés sur l’aquaculture, l’aménagement du territoire, l’évaluation environnementale et l’autorisation de l’exploitation d’énergie en offshore basée sur le risque. Le Dr. O’Hagan est un expert reconnu dans le domaine de la législation et la politique costale et marine au niveau national et européen et représente MaREI dans un grand nombre de groupes de travail (agence internationale sur l’énergie (IEA)-systèmes d’énergie issus de l’océan (OES) et au forum sur l’énergie d’origine océanique (EC Ocean Energy Forum) ainsi que dans l’association de l’industrie des énergies renouvelables d’origine marine (Marine renewables Industry Association) (MRIA).


mark croppedMark Jessopp
– chercheur principal (Senior Research Fellow), énergie marine renouvelable d’Irlande (Marine Renewable Energy Irlande (MaREI)), Institut de recherche environnementale (Environmental Research Institute), Collège universitaire de Cork, Irlande (University College Cork, Irlande)

Email

Rôle dans le projet RiCORE: Groupe de travail 4 concernant l’optimisation de la surveillance préalable à l’autorisation, Responsable (T4.3)

Le Dr. Mark Jessopp a rejoint le Collège Universitaire de Cork (University College Cork) en 2010, où sa recherche se focalise sur l’utilisation de l’habitat et le régime alimentaire des prédateurs principaux (surtout les oiseaux marins, les phoques et les cétacées), et les interactions avec les activités humaines, y compris les pêcheries, les installations d’énergies renouvelables et les plateformes offshore de pétrole & gaz. Mark est chercheur principal (Principal Investigator) dans un grand nombre de projets incluant les surveillances aériennes des mammifères et des oiseaux marins (WESTWAVE, OBSERVE_Aerial), la compilation, l’analyse des lacunes et la collecte des données de surveillance de l’océan pour les mammifères marins dans les eaux irlandaises (KOSMOS), le suivi des oiseaux marins (PIP), et le développement de programmes de surveillance environnementale pour les énergies renouvelables d’origine marine (MaREI). Le Dr. Jessopp est l’un des chercheurs en biotélémétrie les plus expérimentés en Irlande, et sa connaissance spécialisée des oiseaux et mammifères marins a été reconnue par sa contribution à de prestigieux projets financés nationalement et internationalement (approche pour une gestion des pêches écologique (Beaufort Eco-system Approach to Fisheries Management, FP7 KnowSeas) ainsi que sa contribution à l’évaluation environnementale stratégique (Strategic Environmental Assessment) du plan de développement de l’énergie renouvelable offshore irlandaise (OREDP). Le Dr. Jessopp a actuellement plus de 25 publications à son actif évaluées par des pairs et est membre du groupe de travail ICES sur l’énergie marine renouvelable.


ross croppedRoss Culloch
– chercheur post-doctorant, énergie marine renouvelable d’Irlande (Marine Renewable Energy Irlande (MaREI)), Institut de recherche environnementale (Environmental Research Institute), Collège universitaire de Cork, Irlande (University College Cork, Irlande)

Email
ResearchGate

Rôle dans le projet RiCORE: Groupe 4.3 du groupe de travail 4 (WP4) (Amélioration de l’efficacité dans la surveillance avant autorisation).

Le Dr. Ross Culloch a rejoint le collège universitaire de Cork (University College Cork) en 2013 en tant que coordinateur de projet pour un programme de surveillance marine, commissionné par Enterprise Energy Irlande Ltd, en accord avec le développement du gisement de gaz de Corrib dans l’ouest de l’Irlande. Ross a coordonné le projet pendant les derniers stades de la phase de construction (2013) et pour la phase nécessaire de post-construction (2014). Ross possède plus de dix ans d’expérience avec un travail effectué sur une large gamme de projets dans l’environnement marin, se focalisant d’abord sur les mammifères marins. Les sujets de recherche et l’expertise de Ross sont très vastes et comprennent: l’écologie comportementale, la conception du suivi et les approches pour la surveillance (abondance et distribution), la modélisation écologique et la quantification des impacts anthropogéniques.